Nous sommes près de 46% de la la population française a travaillé dans un bureau  et nous passons donc près de 200 jours avec nos ordinateurs pro. Voici quelques bonnes pratiques qui réduisent efficacement les impacts environnementaux des courriels. 1. Envoyer le moins de courriels possible au moins d’interlocuteurs possible Comme les impacts environnementaux des e-mails ont lieu d’abord lors de leur écriture et de leur lecture, puis lors du transport (surtout en 4G), et de façon anecdotique lors de leur stockage, il faut donc en écrire le moins possible et les envoyer au moins d’interlocuteurs possible. éviter les pièces

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis